Eve MONNIER
et sa démarche artistique

Eve commence par faire des photos. Faire des photos ce n’est pas seulement voir, c’est ouvrir grand les yeux, c’est savoir regarder intensément ce qui nous entoure, c’est capter l’instant précis, la magie du moment, le détail, avant qu’il ne soit trop tard.

Si vous voulez voir l’invisible, observez attentivement le visible” (Manuel ALAVAREZ BRAVO)

Les photos ne sont pas retouchées. Eve aime le rendu de lumière. Elles sont imprimées en format A4. Eve les observe, s’en imprègne, cherche encore plus loin... Elle peut alors commencer son tableau.

 

 

 

 

 

 

Elle recompose différents éléments de différentes photos, reproduit chacune de ses impressions. C’est alors que tout s’enchaîne !

Les formes et les couleurs s’entremêlent, s’organisent entre elles en toute liberté. C’est le miracle à chaque fois de la Création. Le réel disparaît pour laisser la place à une autre réalité : l’inframonde, un monde nouveau et son mouvement perpétuel. Celui qui se trouve à la séparation du monde privé de l’intimité et du monde public.

En peinture cette relation est mise en déroute comme un jeu de poupées russes où l’intérieur et l’extérieur se confondent, où la profondeur de l’espace et de la lumière rend la limite entre le dedans et le dehors ambiguë, indistincte.